Lamour-assiégé-1500-655x1045

Résumé :

Phillip Neville et Jonathan Overton sont meilleurs amis depuis leur enfance. Lorsqu’ils reviennent de la guerre, ils entrent sur le marché du mariage. Il ne leur faut pas longtemps pour tomber amoureux de la timide, maladroite et belle Maggie Trueheart. Phillip et Maggie se marient, mais Phillip et Jonathan ne lui parlent pas du ménage à trois que les deux hommes espèrent avoir. Lorsque Maggie le découvre, il faut le pouvoir de persuasion des deux hommes pour la convaincre que ce trio était censé être.

En aidant Maggie à découvrir la femme sexuellement agressive en elle, Phillip et Jonathan réalisent que leur amour l’un pour l’autre est plus que de l’amitié…

 

Ce que j’en ai pensé :

Après avoir lu le premier tome, il fallait absolument que je lise le second.

Philippe et Jonathan avaient été croisés dans le premier tome, lors d’une rencontre chez le glacier Günther. On sentait déjà qu'il y’avait un truc entre eux, avant même que ce soit confirmé par Jason et Anthony.

Dans ce tome, on rentre directement dans le vif du sujet. Philippe est marié depuis trois mois à Maggie et leur mariage ne semble pas être des plus heureux jusqu’au retour de Jonathan.

Rien que ce détail montre que Philippe et Jonathan marchent comme une seule et même personne. Eloignés l’un de l’autre, ils ne sont pas complets.

Si dans le premier tome, on pouvait trouver que l’histoire allait vite (moi ça ne m’a pas dérangé), ici c’est encore plus rapide, peut-être même trop. Contrairement à Kate, Maggie ignore presque tout des relations sexuelles et de leur diversité. Elle ne connait que les bases. Alors la voir s’habituer si facilement à ce que désirent Philippe et Jonathan, ça perd un peu en crédibilité. Elle peut avoir une certaine sensualité en elle, mais limite, là elle passe de la novice à la maîtresse faite femme en un claquement de doigt.

J’ai moins apprécié ce tome en grande partie à cause de Maggie et Jonathan. Et surtout de leur proportion à mettre leur relation inutilement en danger. Les doutes qu’ils ont, leur refus de s’autoriser un bonheur complet pour des excuses sans fondement, ça va un moment mais ça agace vite (le coup de Jonathan à la fin était un peu too much… mais bon). Ça donne l’impression que seul Philippe croit vraiment à leur histoire à trois, alors qu’on sent très bien qu’ils s’aiment tous. Ca frise un peu le mélo.

Mais bon, on passe quand même un bon moment. On apprécierait peut-être un peu moins de sexe pour plus de développement des relations sentimentales, ou même de certaines amitiés, vu qu’on découvre aussi les autres amis de Philippe et Jonathan, qui fonctionnent eux-aussi en couples atypiques.

Pour l’instant, il n’y a que 2 volumes sortis en français. La série en compte 13 (wouah, je m’attendais pas à autant de volumes). Je ne sais pas encore si je les lirai tous, ça va aussi dépendre des résumés et des pairings, mais j’attends avec impatience les volumes 5 (sur Freddy et Brett) et 8 (sur Véronica).