Allez, nouvelle année et nouvelle découverte. Et on tente une nouvelle vision de la romance.

cover-12-655x1045

Résumé :

Kate Collier se remet encore d’un viol vicieux et tente de faire prospérer sa boutique de vêtements lorsque Jason Randall et Anthony Richards reviennent à Londres du continent, avec l’intention de la séduire. Elle les connaît depuis des années, depuis qu’ils ont servi avec son défunt mari dans la péninsule ibérique contre Napoléon. Elle est amoureuse d’eux depuis tout ce temps. Découvrir qu’ils ressentent la même chose est un choc, mais Kate n’est pas prête à remettre à nouveau sa vie entre les mains d’un homme.

Cependant, Jason et Tony se révèlent difficiles à résister, surtout lorsque leur amitié s’épanouit en désir l’un pour l’autre alors qu’ils font brûler de passion le corps de Kate. La combinaison de leur désir insatiable pour elle et de leur voyage dans une relation sexuelle est irrésistible pour Kate.

Le passé les hante, mais malgré la violence et la censure dirigées contre leur ménage, ils aspirent tous les trois à une vie commune et refusent d’en être privés.

 

Ce que j’en ai pensé :

La romance M/M, je connais, j’ai eu mon lot de fanfictions yaoi quand j’étais en plein dans la folie mangas, donc j’ai déjà tâté du terrain.

Avec ce livre de Samantha Kane, je teste ce que Juno Publishing appelle un ménage (M/M/F). Et quoi de mieux pour tester le genre que mon domaine de prédilection, la romance historique.

On se retrouve plongé à la fin des guerres napoléoniennes, dans l’Angleterre de l’époque, où Kate essaye de se reconstruire après un évènement tragique qui l’a brisé. On sent qu’elle cherche à se protéger, qu’elle ne veut plus risquer de souffrir, et c’est ce qui l’amène d’abord à repousser ses deux soupirants : Jason et Anthony. J’aime le côté indépendant qu’elle cherche à assumer, sa volonté d’arriver à s’en sortir, même si ses démons sont forts. Elle n’est pas une petite fleur fragile, sa souffrance l’a rendue plus forte.

Il n’y a pas à dire, Jason est mon personnage préféré de ce tome, et de loin. J’ai son évolution. Au début, il garde de la réserve, mais une fois plongé dans leur relation à trois, il prend la direction des choses avec maestria. Il est un dominateur né, qui joue avec Kate et Anthony pour les amener à vivre leur amour de la façon la plus intense possible.

Anthony est plus le « comique » du couple, mais dans le bon sens. Ce n’est pas de l’humour lourd, ce sont de petites touches, de la légèreté qui permet d’apaiser la situation avec douceur. Il compense parfaitement le tempérament de Jason, ce qui en fait une paire des plus équilibrée. Il n’y en a pas un qui l’emporte sur l’autre, ils sont les deux face d’une même pièces.

La relation qu’il y a entre ces trois-là n’est pas choquante, bien au contraire. Les scènes de sexe ont beau être nombreuses, et très détaillées (attention, le thermostat va exploser plus d’une fois), la relation de ce couple (groupe ?) est présenté avec beauté. La force des sentiments qui les relie est bien mise en avant. Ce n’est pas juste un besoin de se faire une petite partie à trois, c’est quelque chose de plus profond, un lien plus fort qui les unit. Ils forment un tout qui n’existe que lorsqu’ils sont tous les trois, ils sont une famille.

En plus, le choix de la période est audacieux. Car, même si certaines mœurs étaient libres une fois cachées dans l’ombre, ce genre de relation aurait été tout de suite cloué au pilori.

Bref, Samatha Kane nous offre une belle histoire, des personnages attachants, une relation qui est sublimée. Ce fut une très belle découverte.